Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 12:20

L'un des traits particuliers du paranoïaque c'est qu'il est très persuasif; c'est à dire qu'il n'est pas complètement dans le délire chimérique et que la pluspart des gens le croit même s'il raconte des mensonges.

 

Avant mon hôspitalisation, le plus facil à convaincre a été le forum où j'écrivais tous les jours. Pendant ma crise qui ma amené à l'hôpital j'ai même réussit à presque convaincre mes parents. Mon père et ma mère savait que j'étais malade mais ils ont quand même eut un doute : et si tout ce que je disais était vrai ? C'était possible, c'était crédible. D'autant plus que je mélais le vrai au faux. Par exemple : les caméras qui me surveillent : mais oui il y a bien 2 caméras dans le salon. Débranché et l'objectif tourné vers le mur mais elles sont bien là. Il n'en suffit pas de plus pour qu'une mère se dise "pourquoi pas ?".

 

A l'hôpital aussi ils ont vérifié : on ne sait jamais. Dans mon délire je disais que j'avais été drogué à mon insue pour être violée. On m'a fait des analyses pour être sûr. C'était bien un délire, personne ne m'avait droguée mais il fallait que les médecins vérifient.

 

C'est pour ça que je ne vous raconterait pas en détail mon délire paranoïaque. Parce qu'il suffirait qu'une seule personne me dise : mais ça pourrait être vrai, IL t'a fait peut être tout ça, c'est possible; pour que mon cerveau redéraille peut être. Je ne veut pas prendre le risque. Même avec les médicaments, je suis fragile : j'ai déconné une fois, je sais que cela peut recommencer. Il y a des moments où je me sens forte et loin de la maladie et d'autre où je sens une frontière tenue et si facile à franchir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Léto
commenter cet article

commentaires

félicité-mafoi 13/09/2010 08:08


Mais qu'est-ce qui te fais le plus peur, affronter un démon qui va s'avérer être vulnérable, finalement, ou prendre le risque de replonger ?
Tout le travail que tu fais sur toi-même va finir par payer et quand le moment sera venu, cela te semblera évident.
La bise et la bonne journée, Léto et l'amitié !


félicité-mafoi 11/09/2010 11:01


Bonjour Léto,

Je suis ravie de pouvoir te lire à nouveau.

Il me semble que sans être paranoïaque, chacun d'entre nous, à des niveaux différents, peut basculer de l'autre côté. On parle de garde-fous pour désigner les barrières qui empêchent les promeneurs
de tomber dans un précipice. C'est utile mais un peu lourd à porter toute une vie et il est essentiel de trouver ce qui nous aidera à alléger ce fardeau. Dans ce cas là, un fantasme est surtout un
faux ami qui cache une réalité qu'on refuse d'envisager [ça semble une Lapalissade (haha, palissade)] mais cette réalité peut s'avérer moins tragique qu'on ne le pense même si elle est terriblement
douloureuse.


Léto 13/09/2010 07:46



Bonjour Félicité-mafoi, je suis d'accord avec toi : la réalitée doit être beaucoup moins spéctaculaire que le fantasme qui la cache. Mais qu'est ce que j'ai la trouille de la regarder en
face !



Présentation

  • : Accrocher à la réalité : témoignage d'une folle lucide
  • Accrocher à la réalité : témoignage d'une folle lucide
  • : Ayant subie une crise de délire paranoïaque il y a quelques années, je livre mon témoignage sur ce que j'ai vécue et mon opinion sur cette maladie
  • Contact

Important

Je ne suis pas médecin, ni psychiatre, ni psychologue

Si vous avez un problème psychiatrique : allez consulter, prenez vos médicaments.

Chaque malade est different : je ne prétend pas que tout les malades mentaux réagissent comme moi

Recherche

Texte Libre

<a href="http://www.annuaire-blog.eu"><img src="http://www.annuaire-blog.eu/template/3col/button.png" border="0"></a>

Archives

Liens